Ville de Montbrison

AccueilActualitésReine Mazoyer de retour au musée d’Allard

Reine Mazoyer de retour au musée d’Allard

Publié le 03 Juil 2022 | Rubrique(s) : Culture

Le musée vous propose une nouvelle exposition temporaire autour du parcours créatif de Reine Mazoyer. L’artiste, Montbrisonnaise de naissance, prend ses quartiers du 24 juin 2022 au 19 février 2023 et nous invite à profiter de ses « Rencontres imaginées ».

 Cette exposition rétrospective présente, 12 ans après la première exposition réalisée par Reine Mazoyer au musée d’Allard sur le thème de l’enfance, un regard renouvelé sur le travail de l’artiste. Son parcours artistique y sera exposé dans toute sa diversité.

Reine Mazoyer est reconnue pour la réalisation de ses créations artistiques. Ses œuvres majeures, portraits inspirés, totems expressifs, scènes de contes, ou encore thèmes historiques et symboliques, seront au cœur de l’exposition.

Des documents d’archives, mis à disposition par l’artiste, permettront de comprendre également le rôle important joué auprès de son mari, le cinéaste Robert Mazoyer. Ses dessins, photographies et maquettes, pour la plupart exposés pour la première fois au public, témoigneront de son travail de décoratrice.

De ce premier parcours artistique, on retrouve des traces tout au long de son œuvre, dans l’appréhension d’une scène, les positions dans l’espace, l’emprise des lignes. C’est un rappel de la condition de l’artiste : une construction faite des expériences et un travail permanent sur les questionnements qui l’habitent.

Pour profiter de l’exposition, le service médiation propose des activités tout au long de l’été. Vous pouvez l’explorer en visite libre tous les jours de 14h à 18h, sauf le mardi. De plus, tous les jeudis du 7 juillet au 25 août à 15h30, une médiatrice vous fait découvrir l’exposition temporaire au travers d’une visite commentée. Pour les plus jeunes (enfants de 6 à 12 ans), des ateliers d’arts plastiques sont programmés les mercredis 13 et 20 juillet, 24 et 31 août à 15h. En s’inspirant des œuvres de Reine Mazoyer dans les cafés, ils apprennent à créer leur propre scène, écrin d’un moment suspendu, à laquelle ils incorporent tous les éléments graphiques pour plonger le spectateur dans le décor.